Navigation


La Tête en Mer

Ailleurs, une scission s’opère. Elle confronte le regard à son ambiguïté. Voulant dépasser la bulle d'un quant-à-soi toujours trop présent, la mer évoque autant qu'elle happe, absorbe et offre en même temps. Complètement en dehors, ou pleinement dedans, La tête en mer cherche à attraper cette transition qui ne se fait jamais vraiment.
En plusieurs chapitres, le photographe invite dans l'intime du marin, cet extra-terrestre. Avant de partir, déjà revenu, s'imaginant la vie restée à terre, dans son propre regard sur lui ou tourné sur l'extérieur, l'autre, ses pensées deviennent liquides, entre deux mondes auxquels il ne peut pas appartenir. L'esprit façonné par la matérialité d'un rêve, il conserve la tête en mer.

Un filtre analogique à la prise de vue impose naturellement ces déformations et ce voile de couleur. Le vert ouvre le champ de notre duelle nature, comme seule la mer sait le faire. En immersion ou submergé, c'est une envie déjà dépassée comme une nostalgie qui ne s'attend plus.

  • Chapitre I : Un monde ailleurs.
  • Chapitre II : Sans Jamais partir.
  • Chapitre III : L'attente, ou l'amer à terre.
  • Chapitre IV : L'étrange retour.
  • Chapitre V : L'improbable de soi.
  • Chapitre VI : Le champ des sirènes.

Série en cours...



Page précédente : Palettes & Photographies
Page suivante : MoLA / FD.ID.